La GRECE - Les ÎLES - Le CONTINENT

Forum dédié à tous les amoureux de la Grèce...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Constantin P. CAVAFY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Laurent



Nombre de messages : 513
Age : 48
Localisation : Naxos
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Constantin P. CAVAFY   Dim 1 Fév - 7:52

Je m'en suis allé


Je n'ai rien fait pour m'enchaîner.
Je me suis laissé emporter - m'en suis allé.
Vers des jouissances mi-réelles
mi-fomentées par ma cervelle,
je m'en suis allé dans la nuit illuminée.
Et j'ai bu des vins forts, comme en boivent
ceux qui vont au plaisir d'un coeur entier.



Constantin Cavafy, est un poète grec né à Alexandrie en 1863 et mort dans la même ville, en 1933, le jour même de son 70e anniversaire.
Très peu connu de son vivant, il est désormais considéré comme une des figures les plus importantes de la littérature du
XXe siècle.

Comme
Marguerite Yourcenar le note dans la préface de la traduction qu'elle a faite de poèmes de Cavafy : « c'est aussi l'un des plus grands, le plus subtil en tout cas, le plus neuf peut-être, le plus nourri pourtant de l'inépuisable substance du passé.»

L'originalité de ce poète réside dans le fait que sa poésie frappe par la musicalité de sa langue, qui est celle des anciennes colonies grecques, mêlée à des éléments linguistiques archaïques remontant même jusqu'à
Homère.
Il puise au passé ses thèmes choisis selon une technique jusqu'alors inconnue, en évacuant les contenus des mythes, pour ne garder que les noms. Il restructure ensuite ses propres mythes, en simulant une plongée dans l'histoire de la Grèce. C'est encore Yourcenar qui conclut : « La réminiscence charnelle a fait de l'artiste le maître du temps ; sa fidélité à l'expérience sensuelle aboutit à une théorie de l'immortalité.»

Revenir en haut Aller en bas
http://naxos.forums-actifs.com
Laurent



Nombre de messages : 513
Age : 48
Localisation : Naxos
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Dim 1 Fév - 7:58

Les murs

Sans égards, sans pudeur, sans pitié,
de hauts, de larges murs ils m'ont environné.
Et me voilà ici à me désespérer,
ne songeant qu'au destin qui dévore ma pensée.
Moi qui avais tant à faire au dehors.
Ah? ces murs qu'on dressait, comment n'y ai-je pas pris garde ?
Mais aucun bruit de bâtisseurs ne me parvenait,pas un son :
tout doucement, ils m'ont emmuré hors du monde.


- Présentation critique de Constantin Cavafy suivie d’une traduction des Poèmes par M. Yourcenar et Constantin Dimaras, éd. Gallimard, 1958 (réédition dans la collection poésie/Gallimard en 1994)

- Cavafy, film biographique de Iannis Smaragdis en 1996

- La chanson Alexandra Leaving de Leonard Cohen est inspirée du poème Le dieu a abandonné Antoine
Revenir en haut Aller en bas
http://naxos.forums-actifs.com
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Invitation au voyage   Dim 1 Fév - 8:39

Pour la prochaine idée, je dépose un brevet.... Le voyage au Guatémala piqué par Jmo, la poésie moderne grecque par Laurent.....

Konstantinos Kavafis (1863-1933) est l'un des plus connu des poètes grecs du 20ème siècle. Né de parents grecs à Alexandrie, la plupart de ses oeuvres ont été écrites en grec. Nommé secrétaire du ministère des Travaux publics à Alexandrie en 1892, il a occupé ce poste jusqu'à sa retraite en 1922. Décédé à Alexandrie en 1933, sa poésie est restée méconnue en Grèce jusqu’à la publication de son premier recueil en 1935, après sa mort.. Connu pour l’utilisation de métaphores, et sa brillante connaissance de l'histoire, il occupe une réelle place dans le panthéon littéraire du monde occidental.


Quand tu partiras pour Ithaque,
Souhaite que le chemin soit long, riche en péripéties et en expériences.
Ne crains ni les Lestrygons, ni les Cyclopes, ni la colère de Neptune.
Tu ne verras rien de pareil sur ta route si tes pensées restent hautes,
Si ton corps et ton âme ne se laissent effleurer que par des émotions sans bassesse. Tu ne rencontreras ni les Lestrygons, ni les Cyclopes, ni le farouche Neptune,
Si tu ne les portes pas en toi-même, si ton cœur ne les dresse pas devant toi.

Souhaite que le chemin soit long,
Que nombreux soient les matins d'été, où (avec quelles délices !)
Tu pénètreras dans des ports vus pour la première fois.
Fais escale à des comptoirs phéniciens,
Et acquiers de belles marchandises
Nacre et corail, ambre et ébène, et mille sortes d'entêtants parfums.
Acquiers le plus possible de ces entêtants parfums.
Visite de nombreuses cités égyptiennes,
Et instruis-toi avidement auprès de leurs sages.

Garde sans cesse Ithaque présente à ton esprit.
Ton but final est d'y parvenir, mais n'écourte pas ton voyage :
Mieux vaut qu'il dure de longues années,
Et que tu abordes enfin dans ton île aux jours de ta vieillesse,
Riche de tout ce que tu as gagné en chemin, sans attendre qu'Ithaque t'enrichisse.

Ithaque t'a donné le beau voyage :
Sans elle, tu ne te serais pas mis en route.
Elle n'a plus rien d'autre à te donner.
Même si tu la trouves pauvre, Ithaque ne t'a pas trompé.
Sage comme tu l'es devenu à la suite de tant d'expériences,
tu as enfin compris ce que signifient les Ithaques.
Traduction de Marguerite Yourcenar

un superbe poème qui me rappelle deux amis ....

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Dim 1 Fév - 9:21

jeanne a écrit:
Pour la prochaine idée, je dépose un brevet.... Le voyage au Guatémala piqué par Jmo.....

Ah parce qu'il y a des sujets réservés maintenant ! L'idée est belle et relève sérieusement le niveau !

Ποιημάκι......................................... Petit poème

Φεγγαράκι μου λαμπρό..................... Ma petite lune brillante
φέγγε μου να περματώ..................... Eclaire-moi pour que je marche,
να πηγαίνω στο σκολειό.................... Que j'aille à l'école
να μαθαίνω γράμματα....................... Que j'apprenne à lire,
γράμματα, σπουδάγματα.................. Les lettres et les études
του Θεού τα πράγματα......................De Dieu, les choses.

Ce poème date de la domination turque. Les petits grecs étaient obligés de suivre des cours dans des écoles clandestines, la nuit.
Ces écoles étaient tenues par des religieux qui assuraient aussi les cours de langue.
Presque tous les Grecs d'aujourd'hui connaissent les paroles de ce poème.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Dim 1 Fév - 22:33

Vous l'aurez compris Constantin Cavafy est ce même Konstantinos Kavafis

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Dim 1 Fév - 23:11

Jmo a écrit "Ah parce qu'il y a des sujets réservés maintenant ! "
It was a joke dear, tu penses bien !!!!!!!:moi ?:

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Lun 2 Fév - 0:18

Ποιηματάκι

Από γκρεμό - κυρά Βαγγελιώ,
Από γκρεμό γκρεμίζεται,
Και σε περιβόλι μπαίνει,
Βαγγελιώ μου παινεμένη.

(ακολουθει.....)

Petite contine enfantine, mode d'emploi :
- prenez un grec de tous âges
- chantez lui les premiers mots
- il vous débite alors tous les couplets en riant
- souvenirs d'enfance......

Y a-t-il un grec dans la salle qui connaitrait la suite ? GéoChris... Carlosgr.... A vous !

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
Laurent



Nombre de messages : 513
Age : 48
Localisation : Naxos
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Jeu 12 Fév - 7:40

Qui s'y colle ?

Η όψη σου στον καθρέφτι
Είναι το πιό όμορφο μου ποίημα
Αλλά βιάσου θα χαθεί
Είναι το τελευταίο μου σ΄αγαπώ
Revenir en haut Aller en bas
http://naxos.forums-actifs.com
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Jeu 12 Fév - 22:24

Bon je comptais sur JP mais il ne doit plus parler que l'espagnol celui-ci !!!! Alors je me lance


Quand je me regarde devant le miroir
Je m'émerveille devant tant de beauté
Dont je sais qu'elle est éternelle
Je t'aime oh mon beau miroir !

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Laurent



Nombre de messages : 513
Age : 48
Localisation : Naxos
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Jeu 12 Fév - 23:58

"Quand je me regarde dans le miroir"

Cela ferait:

Οταν κοιταζόμαι στον καθρέφτι

Donc, c'est faux.... essaye encore.....
Revenir en haut Aller en bas
http://naxos.forums-actifs.com
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Jeu 12 Fév - 23:59

Tu n'as pas aimé mon poème : Ah je ris de me voir si belle en ce miroir ????

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Laurent



Nombre de messages : 513
Age : 48
Localisation : Naxos
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 14 Fév - 0:52

La bonne traduction est :

Ton image dans la glace
C'est mon plus beau poème
Mais fais vite, il s'efface
C'est mon dernier je t'aime


... et ravi d'apprendre que tu te trouves si belle .... tout s'explique maintenant !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://naxos.forums-actifs.com
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Paul Eluard et la Grèce   Sam 14 Fév - 1:59

Deux grands thèmes dans l’œuvre de Paul Éluard se font écho : la poésie amoureuse et la poésie de résistance. La période qui couvre l’après guerre jusqu’à la mort d’Éluard en 1952, est placée sous le signe d’une intense activité itinérante et militante, en compagnie de Dominique, communiste elle aussi. Invité dans de nombreux pays d’Europe et d’Amérique, Éluard prend la parole pour défendre la poésie et la paix.
Cette époque inspire à Éluard des textes vibrants, comme le recueil « Grèce ma rose de raison » (1949) en hommage à l’héroïsme des partisans grecs dans lequel figurent par lui traduits deux poèmes de K. Yannopoulos, poète et partisan grec exécuté le 6 mai 1948. Les manuscrits présentent de nombreuses ratures et corrections.

Quand nous avons été consumés par la flamme
Toutes nos peines se sont éteintes
Et c’est avec cette mort même
Que nous avons vaincu la mort.
Grèce ! L’aurore sur la terre
Déjà présage la lumière !
Que la nuit parte sans retour !
La Reine, ce sera le jour,
Le Roi, ce sera le soleil
De février, soleil vermeil.
Il a enlacé la jeunesse
Et la jeunesse l’enlaça.

Ils vont vers les monts de la Grèce.
Là-bas, l’on chante, l’on combat !
Là-bas, de jeunes ouvriers
Pactisent avec les chevreaux.
Là-bas, la danse déliée
Gronde et la foudre fait écho.

La Liberté est dans leurs rangs
Et ses yeux lancent des éclairs
Elle est là pour bénir leur sang
Elle est là pour gagner sa guerre.

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Jeu 30 Juil - 7:48

Joli cadeau offert par Nikos pour l'anniversaire de votre cher Administrateur :
Les Poëmes du sus-mentionné Konstantinos Kavafis, en grec dans le texte !

Un faux air de notre COCTEAU national, et semble-t-il, de la même sensibilité...
De quoi occuper nos longues soirées cet hiver, dur labeur de traduction, mais récompense assurée !

Promis, on vous fera partager, autant que faire se peut, un peu de cet héritage de toute l'Antiquité héllène.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Voyage à Ithaque   Ven 31 Juil - 0:40

Incroyable ressemblance en effet ! Impatiemment nous attendons ce partage, en attendant un voyage à Ithaque



"Quand tu partiras pour Ithaque, souhaite que le chemin soit long, riche en péripéties et en expériences. Ne crains ni les Lestrygons, ni les Cyclopes, ni la colère de Neptune. Tu ne verras rien de pareil sur ta route si tes pensées restent hautes, si ton corps et ton âme ne se laissent effleurer que par des émotions sans bassesse. Tu ne rencontreras ni les Lestrygons, ni les Cyclopes, ni le farouche Neptune, si tu ne les portes pas en toi-même, si ton cœur ne les dresse pas devant toi.

Souhaite que le chemin soit long, que nombreux soient les matins d'été, où (avec quelles délices !) tu pénètreras dans des ports vus pour la première fois. Fais escale à des comptoirs phéniciens, et acquiers de belles marchandises : nacre et corail, ambre et ébène, et mille sortes d'entêtants parfums. Acquiers le plus possible de ces entêtants parfums. Visite de nombreuses cités égyptiennes, et instruis-toi avidement auprès de leurs sages.

Garde sans cesse Ithaque présente à ton esprit. Ton but final est d'y parvenir, mais n'écourte pas ton voyage : mieux vaut qu'il dure de longues années, et que tu abordes enfin dans ton île aux jours de ta vieillesse, riche de tout ce que tu as gagné en chemin, sans attendre qu'Ithaque t'enrichisse.

Ithaque t'a donné le beau voyage : sans elle, tu ne te serais pas mis en route. Elle n'a plus rien d'autre à te donner. Même si tu la trouves pauvre, Ithaque ne t'a pas trompé. Sage comme tu l'es devenu à la suite de tant d'expériences, tu as enfin compris ce que signifient les Ithaques."

Traduction de Marguerite Yourcenar

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Ven 31 Juil - 1:52

Merveilleux voyage, en effet, que celui qui ne vaut pas que par l'unique destination.

Mélange des images d'Ithaque, sur des mots écrits en espagnol, des mots dits en grec, et des mots traduits en français dans sa tête. Et celà aussi est un voyage au pays des langues, un plaisir en tant que tel, avec pour but le partage de la sensibilité du poête.

Comme il est doux, ce parallèle d'un parcours de vie au travers du Maroc, puis de la France et enfin de Naxos, avec l'impression d'être parvenu dans son île, et pouvoir regarder derrière, et se dire que le voyage fut beau, parsemé de belles rencontres et d'excursions dans des zones inconnues que nous propose... la vie sur terre !

Merci Jeanne. Merci Kyrios Konstantin Kavafis.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Ven 31 Juil - 3:28

Merci à toi de mettre les mots sur ce que je ressens et ne sais pas forcément écrire !

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 7:25

Ο ΗΛΙΟΣ ΤΟΥ ΑΠΟΓΕΥΜΑΤΟΣ
LE SOLEIL DE L'APRES-MIDI

Την κάμαρην αυτή, πόσο καλά την ξέρω.
Cette ???????, comme je la connais bien.

Τώρα νοικιάζονται κι αυτή κ΄ ή πλαγινή
A présent ces ???????? sont loués

για εμπορικά γραφεία. Όλο το σπίτι έγινε
pour des bureaux commerciaux. Toute la maison est devenue

γραφεία μεσιτών, κ΄εμπορών, κ' Έταιρείες.
des bureaux de courtiers, de commerçants, et des sociétés.

Ά ή κάμαρη αυτή, τι γνώριμη που είναι.
Et cette ???????, comme elle est familière.

Κοντά στην πόρτα έδω ήταν ό καναπές,
Ici près de la porte se trouvait le canapé,

Κ΄εμπρός του ένα τουρκικό χελί
Et à côté de lui, une anguille turque

σημά το ράφι με δυό βάζα κίτρινα.
????? deux vases jaunes sur l'étagère.

Δεξιά όχι, άντικρυ, ένα ντολάπι με καθρέπτι.
A droite non, une armoire avec un miroir.

Στη μέση το τραπέζι όπου έγραφε
Au milieu la table où il écrivait

κ΄ή τρεις μεγάλες ψάθινες καρέκλες.
et les trois grandes chaises ???????.

Πλάι στο παράθυρο ήταν το κρεββάτι
Près de la fenêtre, il y avait le lit

που αγαπηθήκαμε τόσες φορές.
où tant de fois nous avions été aimés.

Θα βρίσκονται ακόμη τα καύμενα πουθενά.
Ils doivent bien se trouver encore quelque part.

Πλάι στο παράθυρο ήταν το κρεββάτι
Près de la fenêtre, il y avait le lit

ό ήλιος του απογευμάτος το ΄φθανε ως τα μισά.
le soleil de l'après-midi l'ateignait jusqu'au milieu.

... Απόγευμα η ώρα τέσσερες, είχαμε χωρισθεί
... A quatre heures de l'après-midi, nous étions séparés

για μιά εβδομάδα μόνο.... Αλλοίμονον,
pour une semaine seulement.... ??????,

ή εβδομάδας έκεινη έγινε παντοτινή.
cette semaine là est devenue éternelle.

Konstantinos KAVAFIS - 1919
Traduction personnelle. Merci aux élénistes de me corriger/compléter.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 8:24

Kavafi! C'est le plus grand!! C'est un immence poète!!!!!!!!!!!!!!

Rien que pour ça je traduis:

kamari = chambre
Tora nikiazontai afti k'i plagini = Maintenant sont louées celle ci et celle d'à côté (l'attenante)

Xeli =xali donc tapis!
simà=près

dexia, oxi avtikri =a droite non en face
psathines= en paille de psatha
pou agapithikame toses fores (attention! ne pas perdre le sens!!)=où tant de fois nous nous sommes aimés
ta kaïména=les pauvres
allimonon= (plusieurs sens.....) ici ce qui irait le mieux c'est: malheur!

Voilà jmolo!
Dans un genre plus philosophique tu liras Ithaque (tu l'as peut être déjà lu....) (traduit par Marguerite Yursenar encore mieux) et moi je te fais cadeau d'un autre: LE MIROIR DE L'ENTREE

La riche maison avait dans l'entrée
un miroir imposant, très vieux, et acheté
quatrevinghts ans plutot, ou davantage.

Un superbe garçon, commis chez un tailleur
(athlète amateur le dimanche)
était là avec un paquet.Il le remit
à quelq'un de la maison qui l'emporta à l'intérieur
pour aller lui chercher le reçu. Le commis,
resté seul, attendit.
Il s'approcha du miroir, se regarda
et ajusta sa cravate. Cinq minutes après,
on lui apporta le reçu. Il le prit et s'en alla.

Mais le vieux miroir qui en avait tant vu
au cours de sa longue existence,
tant de choses, tant de visages,
le vieux miroir était tout joyeux maintenant,
tout fier d'aavoir capté
pendant quelques instants l'entière beauté
Voilà

Lis aussi: En attendant les Barbares, Les murs, Autant qu'il est en ton pouvoir, Dans l'escalier..........Lis tout!!!!!

ΓΙΟΡΓΟΣ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 8:31

Mais l'Ithaque est à 3 lignes plus haut!!!! Merci jeanne. Par Yursenar en plus parfait!!
GEO
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 8:57

LE SOLEIL DE L'APRES-MIDI

Cette chambre, comme je la connais bien.
A présent elle est louée, ainsi que celle d'à côté
pour des bureaux commerciaux. Toute la maison est transformée
en bureaux de courtiers, de commerçants, et de sociétés.

Et cette chambre, comme elle m'est familière.

Ici près de la porte se trouvait le canapé,
Et à côté de lui, un tapis persan
près de l'étagère avec deux vases jaunes.
A droite, non en face, une armoire avec un miroir.
Au milieu la table où il écrivait
et les trois grandes chaises en paille.
Près de la fenêtre, il y avait le lit
où tant de fois nous nous sommes aimés.

Les pauvres, ils doivent bien se trouver encore quelque part.

Près de la fenêtre, il y avait le lit
le soleil de l'après-midi l'ateignait en son milieu.

... A quatre heures de l'après-midi, nous étions séparés
pour une semaine seulement.... Malheur,
cette semaine là est devenue éternelle.

Konstantinos KAVAFIS - 1919
Traduction personnelle, avec l'aide précieuse de Géo(Chris)

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 9:06

Commentaires personnels sur le poème :

Incroyables comment on se sent investi dans cette chambre...
En plus de la lumière et des couleurs, on croit en deviner les odeurs...
On a envi de connaître le ou la partenaire, son histoire, comment elle s'est terminée...
Peut-être quelques clés dans les autres poèmes...

A lire, à traduire, à déguster, au plus vite...

PS : juste pour l'orthographe, κρεββάτι prend un ou deux β ?

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 10:26

Complètement sous le charme de la magie des mots de Konstantinos Kavafis connu également connu sous le nom de:
Cavafy, Kavafis, C P Cavafy, K.P. Kavafi, K.P. Kavafis, C. P. Cavafy , K.P. Kavafis, K.P. Kavafes, C. P. Cavafis, K.P. Kavaphes, K.P. Kaváfis, Constantin Cavafy, Kostantino Kavafis, Constantin Cavafis, Costantino Kavafis, Konstantin Kavafis, Konstantino Kavafis, Kostandinos Kavafis, Konstantino Kavafis, Kostantinos Kafavis, Κ.Π. ΚΑΒΑΦΗ, Konstandinos Kavafis, Constantinos Kavafis, Konstandinos Kavafis, Konstantinos Kavafis, Konstantinos Kafavis, Constantine P. Cavafy, Konstantinos Kaváfis, Konstantinos Kaváfis, Konstantinos P. Kavafis, Konstantinos Petrou Kabaphes, C.P. / DALVEN, Rae (trans) CAVAFY, Constantin Cavafy (trad. Marguerite Yourcenar), C.P. Cavafy

qui peut se vanter d'avoir autant de pseudo ???
Quel beau cadeau fait à Laurent !!!!
Admirative de la traduction de Jmo, et merci les GeoChris !!!

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 10:51

Superbe jmolo ta traduction revue!!!! Un détail: Dernière strophe malheur peut se remplacer par hélas (j'ai pas pensé tout à l'heure....)

Je ne résiste pas à la tentation de vous envoyer une autre. Suis un fan de Kavafi !! (il n'y a pas de doute sur le sexe des personnes de ses poèmes.........)

LES MURS

Sans égards, sans pudeur, sans pitié
de hauts, de larges murs ils m'ont environné.

Et me voilà ici à me déséspérer,
ne songeant qu'au destin qui dévore ma pensée.

Moi qui avais tant à faire au dehors.
Ah! ces murs qu'on dressait, comment n'y ai-je pas pris garde?

Mais aucun bruit de bâtisseurs ne me parvenait, pas un son :
tout doucement, ils m'ont emmuré hors du monde

GEO
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 11:24

ΟΙ ΤΟΊΧΟΙ

Χωρίς τις εκτιμήσεις, χωρίς την ευπρέπεια, χωρίς τον οίκτο,
των καλυμμάτων, των ευρέων τοίχων με έχουν περιβάλει.

Και εδώ εγώ να με απελπιστεί,
μην σκεφμμένος παρά στο πεπρωμένο που καταβροχθίζει τη σκέψη μου.

Εγώ που είχα τόσο να κάνει έξω.
Αα! αυτοί τοίχοι που κατάρτισε, πώς δεν έχει πάρει τη φύλαξη;

Αλλά ούτε θόρυβος των οικοδόμων δεν έφτασε σ΄έμενα,
ούτε ήχος :
όλος ήπια, με έχουν εντοιχίήσει έξω από τον κόσμο


N'ayant pas trouvé la version grecque dans le recueil en ma possession,
pardon d'avance, j'ai tenté une traduction personnelle...

Commentaires personnels :
Quelle simplicité dans l'écriture, pour décrire une prise conscience croissante de rejet insidieux par la normalité bien pensante de l'époque.
Certes, aujourd'hui on peut percevoir le formidable chemin parcouru dans l'acceptation de la différence,
mais aussi combien il convient de rester vigilants.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Aujourd'hui à 2:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Constantin P. CAVAFY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Suspension] Suspension NLC par Constantin Wortmann
» Les écrins de Patek et Vacheron Constantin
» Essai Vacheron Constantin Quai de l'Ile personnalisée
» News : Vacheron Constantin - Métiers d’Art – Édition Marc Chagall
» chronographe Vacheron Constantin Phidias

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La GRECE - Les ÎLES - Le CONTINENT :: les ARTS :: Littérature-
Sauter vers: