La GRECE - Les ÎLES - Le CONTINENT

Forum dédié à tous les amoureux de la Grèce...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Constantin P. CAVAFY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 11:24

ΟΙ ΤΟΊΧΟΙ

Χωρίς τις εκτιμήσεις, χωρίς την ευπρέπεια, χωρίς τον οίκτο,
των καλυμμάτων, των ευρέων τοίχων με έχουν περιβάλει.

Και εδώ εγώ να με απελπιστεί,
μην σκεφμμένος παρά στο πεπρωμένο που καταβροχθίζει τη σκέψη μου.

Εγώ που είχα τόσο να κάνει έξω.
Αα! αυτοί τοίχοι που κατάρτισε, πώς δεν έχει πάρει τη φύλαξη;

Αλλά ούτε θόρυβος των οικοδόμων δεν έφτασε σ΄έμενα,
ούτε ήχος :
όλος ήπια, με έχουν εντοιχίήσει έξω από τον κόσμο


N'ayant pas trouvé la version grecque dans le recueil en ma possession,
pardon d'avance, j'ai tenté une traduction personnelle...

Commentaires personnels :
Quelle simplicité dans l'écriture, pour décrire une prise conscience croissante de rejet insidieux par la normalité bien pensante de l'époque.
Certes, aujourd'hui on peut percevoir le formidable chemin parcouru dans l'acceptation de la différence,
mais aussi combien il convient de rester vigilants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 12:17

Voici jmo le texte original grec .....mais avec des caracteres latins!!!!

Horis periskepsin, horis lipin, horis edo
megala k'ipsila trigiro mou ektisan tixi

Ke kathome ke apelpizomai tora edo
allo den skeptomai: ton noun mou trogi afti i tixi
dioti pragmati polla exo na kamo ixon.
A otan eltizan ta tixi pos na min prosexo.

Alla den akousa poté kroton ktiston i ixon.
Anepesthitos me eklisan apo ton kosmon ekso.

1897
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 12:27

SI LOIN

Je voudrais l'évoquer, ce souvenir.....
mais il s'est éffacé, rien n'en reste pour ainsi dire.....
C'est loin, c'est dans ma première adolescence qu'il repose.

Une peau qu'on eût dite de jasmin....
En cet août de jadis - mais était-ce août? - le soir....
Quant aux yeux, c'est à peine.....Il étaient bleus, je crois.....
Ah! oui, bleus.....bleu saphir.
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 1 Aoû - 19:10

jmolo a écrit:
ΟΙ ΤΟΊΧΟΙ

Χωρίς τις εκτιμήσεις, χωρίς την ευπρέπεια, χωρίς τον οίκτο,
των καλυμμάτων, των ευρέων τοίχων με έχουν περιβάλει.

Και εδώ εγώ να με απελπιστεί,
μην σκεφμμένος παρά στο πεπρωμένο που καταβροχθίζει τη σκέψη μου.

Εγώ που είχα τόσο να κάνει έξω.
Αα! αυτοί τοίχοι που κατάρτισε, πώς δεν έχει πάρει τη φύλαξη;

Αλλά ούτε θόρυβος των οικοδόμων δεν έφτασε σ΄έμενα,
ούτε ήχος :
όλος ήπια, με έχουν εντοιχίήσει έξω από τον κόσμο


N'ayant pas trouvé la version grecque dans le recueil en ma possession,
pardon d'avance, j'ai tenté une traduction personnelle...
.

Τείχη


Χωρίς περίσκεψιν, χωρίς λύπην, χωρίς αιδώ
μεγάλα κ' υψηλά τριγύρω μου έκτισαν τείχη.

Και κάθομαι και απελπίζομαι τώρα εδώ.
Αλλο δεν σκέπτομαι: τον νουν μου τρώγει αυτή η τύχη·

διότι πράγματα πολλά έξω να κάμω είχον.
Α όταν έκτιζαν τα τείχη πώς να μην προσέξω.

Αλλά δεν άκουσα ποτέ κρότον κτιστών ή ήχον.
Ανεπαισθήτως μ' έκλεισαν από τον κόσμον έξω.

Encore bravo Jmo

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Mer 5 Aoû - 19:26

Trois traductions pour un même poème.. à laquelle votre préférence ???

Autant que possible
Si tu ne peux façonner ta vie comme tu le voudrais,
tâche du moins de ne la point avilir
par de trop nombreux contacts avec le monde,
par trop de gesticulations et de paroles.
Ne la galvaude pas en la traînant de droite et de gauche,

en l’exposant à la sottise journalière
des relations humaines et de la foule,
de peur qu’elle ne se transforme ainsi
en une étrangère importune.
Marguerite Yourcenar

Autant qu’il te sera possible
Et si tu ne peux mener ta vie comme tu le désires,
essaye au moins ceci, autant
qu’il te sera possible : ne l’avilis pas
dans un trop grand commerce avec le monde,
dans tout ce mouvement, tous ces discours.
Ne l’avilis pas, en l’exposant –
en la traînant ainsi et la compromettant –
à la sottise quotidienne
des relations et des fréquentations,
jusqu’à en faire une étrangère fastidieuse.
Georges Papoutsakis

Fais de ton mieux
Même si tu ne peux faire de ta vie ce que tu veux,
Essaie au moins,
Fais de ton mieux : ne la dégrade pas
Dans trop de liens avec le monde,
Dans trop d’agitations et de discours.
Ne la dégrade pas en la traînant
Là où d’habitude tu rodes, en l’exposant
À l’ineptie quotidienne
Des liaisons et fréquentations
Jusqu’à en faire une étrangère pesante.
Socrate C. Zervos et Patricia Portier

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Jeu 6 Aoû - 9:19

Allez une quatrième pour la route!

AUTANT QU'IL EST EN TON POUVOIR

Et si tu ne peux pas modeler ta vie à ta guise
efforce-toi du moins, autant qu'il est en ton pouvoir,
de ne pas l'avilir
par trop de relations avec le monde,
par trop d'agitation et de discours.

Ne l'avilis pas en la promenant,
en la ballotant de-ci de-là, en l'exposant
à l'inanitié quotidienne
des relations et des fréquentations,
jusqu'à en faire une étrangère qui te pèse

Par Gilles ORTILIEB et Pierre LEYRIS

Et une autre pour le digestif.....

LES FENETRES

Dans ces chambres obscures où les journées me pèsent,
je tourne, je tourne ça et là
cherchant les fenêtres. Qu'il vienne
à s'en ouvrir une, quel reconfort pour moi!
Mais de fenêtres point, ou je ne sais pas les trouver.
Et peut-être est-ce mieux que je n'en trouve pas.
Peut-être la lumière serait-elle un nouveau supplice.
Qui sait quelles nouveautés elle révélera.

Bizzzzzzzzz
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Jeu 6 Aoû - 13:34

Formidable optimisme que cette propension à regretter une chose et, immédiatement après, se dire.... qu'il en est peut-être mieux ainsi....
que peut-être ce desir inassouvi serait sans doute pire que la triste réalité !

Peut-être la lumière serait-elle un nouveau supplice.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !


Dernière édition par jmolo le Sam 8 Aoû - 7:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 8 Aoû - 6:33

Le premier bonheur du jour n'est-il pas un ruban de soleil.....

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 8 Aoû - 7:39

jeanne a écrit:
Trois traductions pour un même poème.. à laquelle votre préférence ???

Autant que possible traduit par Marguerite Yourcenar

Autant qu’il te sera possible, traduit par Georges Papoutsakis

Fais de ton mieux traduit par Socrate C. Zervos et Patricia Portier

Sans conteste, ma préférence va à Marguerite Yourcenar, car sa traduction au delà du sens des mots, conserve la poésie du thème abordé par Kavafis et la langue du début du XXième siècle. Sans doute aussi parce que la sensibilité de Marguerite est proche de celle de Konstantinos.

Sans connaître le parcours des deux autres traducteurs, leurs traductions, tout en restant proche du sens, sont dénuées de ce supplément d'âme qui caractérise l'écriture du poète grec.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 8 Aoû - 11:57

Marguerite Yourcenar, une sensibilité au delà des mots... Bien sûr à elle, ma préférence à moi...

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Dim 9 Aoû - 8:46

ΝΑ ΜΕΙΝΕΙ

Η ώρα μιά την νύχτα θα ήτανε, η μιάμισυ.

Σε μιά γωνιά του καπηλειού.
πίσω άπο αυτό ξύλινο το χώρισμα.
Εκτός ήμουν των δυό το μαγαζί όλως διόλου άδειο.
Μια λάμπα πετρελαίου μόλις το φώτιζε.
Κοιμοντανε, στην πόρτα, ο αγρυπνισμένος υπηρέτης.

Δεν θα μας έβλεπε κανείς. Μα κιόλας
είχαμεν έξαφθει τόσο πολύ,
που γίναμε ακατάλληλοι για προφυλάξεις.

Τα ενδύματα μισοανοίχθηκαν - πολλά δεν ήταν
γιατί έπύρωνε θείος Ίούλιος μήνας.


Voilà que je me prends pour Marguerite Yourcenar ! Pardon ! Vite corrigez moi...

Pour qu'il reste

Une nuit, l'heure durerait une demi-heure.

Dans un angle du xxxxxx,
Derrière la séparation en bois.
A l'extérieur, il y avait deux magasins à moitié vides.
Une lampe à pétrole les éclairait à peine.
L'employé xxxxxxx dormait derrière la porte.

Personne ne nous verrait. Xxx déjà
Nous avions tellement xxxxxxx,
Que nous sommes devenus inutiles par prudence.

Les vêtements entrouverts - la plupart ne l'étaient pas
En ce divin mois de Juillet.

Qui connait la suite ?

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
Nikkos



Nombre de messages : 2
Age : 61
Localisation : Luxembourg
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Lun 10 Aoû - 3:53

Jean-Mo, c'est avec plaisir que je corrige ta traduction :

Pour qu'il reste

Une nuit, l'heure durerait une demi-heure.
C'ETAIT UNE HEURE OU UNE HEURE ET DEMI DU MATIN

Dans un angle du xxxxxx
DANS UN COIN DU BISTROT

Derrière la séparation en bois.
DERRIERE CETTE séparation en bois

A l'extérieur, il y avait deux magasins à moitié vides.
A PART DES NOUS DEUX, LE LOCALE CARREMENT VIDE

Une lampe à pétrole QU'IL éclairait à peine.

L'employé xxxxxxx dormait derrière la porte.
PRES DE LA PORTE DORMAIT, LE SERVANT VEILLANT

Personne ne nous verrait. MAIS déjà

Nous ETIONS tellement EXITEES ,

Que nous sommes devenus inutiles par prudence.
NEGLIGEAMENT DEVENUES IMPRUDENTES

Les vêtements entrouverts - C'ETAIT PAS BEAUCOUP D'AILLEURS,

xxxxx en ce divin mois de Juillet.
BRULAIT PAR UN DIVIN MOIS DE JUILLET

Connais-tu la suite ?

Σαρκας απολαυσις αναμεσα
στα μισοανοιγμενα ενδυματα,
γρηγορο σαρκας γυμνωμα-που το ινδαλμα του
εικοσι εξι χρονους διαβηκε. Και τωρα ηλθε
να μεινει μες στην ποιησιν αυτη.


Revenir en haut Aller en bas
josee



Nombre de messages : 2477
Age : 62
Localisation : Ury, 9 km de Fontainebleau
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Lun 10 Aoû - 4:14

OUps, il va faire des progrès notre Modo !!!!

Bienvenue à toi, Nikkos.

_________________
Les déceptions ne tuent pas et les espérances font vivre.
Georges Sand
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Lun 10 Aoû - 6:40

Nikkos a écrit:

Σαρκας απολαυσις αναμεσα
στα μισοανοιγμενα ενδυματα,
γρηγορο σαρκας γυμνωμα-που το ινδαλμα του
εικοσι εξι χρονους διαβηκε. Και τωρα ηλθε
να μεινει μες στην ποιησιν αυτη.

Jouissance de la chair,
Sous les vêtements entr'ouverts,
Plaisir rapide de la chair - qui le xxxxx
Vingt six ans xxxxxx. Et maintenant il est venu
Pour rester à jamais dans cette poésie.

Au delà des mots manquants, je n'ai pas bien compris le thème évoqué par Kavafis.
Peux-tu éclairer ma chandelle, Nikkos, ô toi grand poète devant Zeus !

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
Nikkos



Nombre de messages : 2
Age : 61
Localisation : Luxembourg
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Lun 10 Aoû - 8:19

Σαρκας απολαυσις αναμεσα στα μισοανοιγμενα ενδυματα,
Jouissance de la chair parmi les vêtements entr'ouverts,

γρηγορο σαρκας γυμνωμα-που το ινδαλμα του

Chair nue fugace - qui son idole,

εικοσι εξι χρονους διαβηκε. Και τωρα ηλθε

Il y avait vingt six ans. Et il est venu maintenant

να μεινει μες στην ποιησιν αυτη.
pour rester dans cette poésie.

Le thème abordé :
Afin de jouir de l'instant fugace d'une emotion, Kavafis parvient à capturer son idole pour toujours dans cette poésie.
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Sam 19 Sep - 22:18

Découvert dans les toilettes (hommes) de la taverne l'AXIOTISSA, un portrait de KAVAFIS :

Le lieu n'aurait sans doute pas été pour lui déplaire :
à quand l'AXIOTISSA dans le guide SPARTACUS des lieux roses de Naxos ?

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Mer 24 Mar - 9:24

Trouvé dans le Dictionnaire Amoureux de la Grèce de Jacques Lacarrière,
ce poème de KAVAFIS que je retranscris à l'intention de tous ceux qui cherchent ailleurs leur bonheur :

La Ville

Tu disais : "J'irai vers d'autres terres, vers d'autres mers,
Pour trouver une ville meilleure que celle-ci.
Ici tous mes efforts sont condamnés d'avance.
Mon coeur -devenu mort- s'y est enseveli.
Où que mon oeil se tourne, où que ma vue se porte,
je vois les noirs décombres de ma vie,
Ma vie que j'ai passée, gâchée, détruite ici."

Tu ne trouveras pas d'autres pays, ni d'autres mers.
La ville te suivra. Et dans les mêmes rues sans fin
Tu erreras, dans les mêmes quartiers te perdras
Et dans les mêmes demeures tes cheveux blanchiront.
Où que tu ailles, tu retrouveras cette ville.
Pour toi, nul bateau, nul chemin ailleurs ne te conduiront.
Ta vie, tu l'as gâchée partout, de par le monde entier
Et ici même en cette patrie minuscule.

A tous les expatriés...


_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jeanne



Nombre de messages : 2891
Age : 64
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Mer 24 Mar - 10:17

Aux expatriés, la richesse est donnée d'appréhender d'autres cultures, d'autres religions, d'autres recettes ...
de les intégrér, les mélanger, se les approprier, dans la tolérance. Une richesse, vraiment.

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Mer 23 Fév - 12:23

KAVAFIS mis en musique par VANGGELIS et récité par Sean CONNERY : ITHAQUE



http://www.youtube.com/watch?v=9puxoJ1f6YU

Aimez-vous ?

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Mer 16 Mar - 0:32

Konstantin KAVAFIS, cité par Olivier DELORME, dans Le Chateau du Silence :

Mon corps, rappelle-toi non seulement combien tu fus aimé,
non seulement les lits où tu t'es allongé,
mais aussi ces désirs qui pour toi
brillaient ouvertement dans les yeux,
qui tremblaient dans la voix - et qu'un obstacle quelconque
a empêché de se réaliser.

Maintenant que tout celà appartient au passé,
c'est presque comme, à ces désirs aussi
tu t'étais livré - comme ils brillaient,
rappelle-toi, dans les yeux qui te regardaient,
comme ils tremblaient dans la voix, pour toi,
rappelle-toi, mon corps.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
claire



Nombre de messages : 1020
Age : 69
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: k   Dim 28 Aoû - 23:48

Ce matin, le facteur m'a apporté : "Jours anciens" de Costantin CAVAFY.
Tout petit livre sur vergé alexandrin, imprimé en 500 exemplaires en 2003.
Le livre en lui-même est un petit bijou.
J'espère que la lecture sera au même niveau....



Revenir en haut Aller en bas
claire



Nombre de messages : 1020
Age : 69
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Lun 29 Aoû - 22:38


Un des poèmes de CAVAFY que Dominique FERNANDEZ m'a donné envie de lire :
le Rapt de Ganymède pages 256 à 263
Revenir en haut Aller en bas
josee



Nombre de messages : 2477
Age : 62
Localisation : Ury, 9 km de Fontainebleau
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Mar 30 Aoû - 0:13

Sont rapides... trop pour moi !!!!
En plus, je reste insensible à ces vers......

_________________
Les déceptions ne tuent pas et les espérances font vivre.
Georges Sand
Revenir en haut Aller en bas
claire



Nombre de messages : 1020
Age : 69
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Mar 30 Aoû - 0:38

Pas dit que je voulais en faire autant !!!!
M'enfin !!!!
Revenir en haut Aller en bas
josee



Nombre de messages : 2477
Age : 62
Localisation : Ury, 9 km de Fontainebleau
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Mar 30 Aoû - 5:48

Je me doute,
mais ce que je voulais dire
c'est que je ne voyais ni beauté ni "poésie"
à ces quelques lignes....

_________________
Les déceptions ne tuent pas et les espérances font vivre.
Georges Sand
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin


Nombre de messages : 8395
Age : 67
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Mar 30 Aoû - 6:55

Je suis assez d'accord avec Josée :
quand on reste "à l'extérieur" des poèmes de CAVAFIS, comme simple "spectateur" de sa poésie,
elle n'est ni belle à lire (sauf sans doute en grec), ni porteuse d'une quelconque émotion.

Pourtant si l'on pénètre à "l'intérieur" du texte,
si l'on a la chance de partager un tant soit peu la même sensibilité que le poète,
alors le plaisir de lire et l'émotion des sens envahissent l'âme, voire le corps.

Mais sans doute notre spécialiste ès-Cavafis, GEOchris,
mieux que moi, trouvera les bons mots pour vous le dire...

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Constantin P. CAVAFY   Aujourd'hui à 22:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Constantin P. CAVAFY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Suspension] Suspension NLC par Constantin Wortmann
» Les écrins de Patek et Vacheron Constantin
» Essai Vacheron Constantin Quai de l'Ile personnalisée
» News : Vacheron Constantin - Métiers d’Art – Édition Marc Chagall
» chronographe Vacheron Constantin Phidias

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La GRECE - Les ÎLES - Le CONTINENT :: les ARTS :: Littérature-
Sauter vers: