La GRECE - Les ÎLES - Le CONTINENT

Forum dédié à tous les amoureux de la Grèce...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'HISTOIRE

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: l'HISTOIRE    Mer 23 Déc - 9:10

Le 21 avril 1967, à 6 heures du matin, la radio informe le peuple Grec que l'Armée a pris le pouvoir afin d'éviter la victoire des Communistes.
Le coup d'Etat avait été bien préparé. Dès les premiers jours, les dirigeants de la plupart des partis politiques furent arrêtés,
ainsi que plusieurs milliers de membres influents des organisations politiques.
Ensuite, pas moins de 20.000 personnes furent emprisonnées ou parquées dans certaines îles de la mer Egée, en tant que prisonniers politiques.


La junte militaire était composée de jeunes officiers, les colonnels George Papadopoulos et Nikolas Makarezos, le brigadier Stylianos Patakos.
Comme leur manquait le soutien de la population, ils commencèrent à imposer leurs ordres de manière dictatoriale.....

(à suivre....)

Cette période de la Grèce me passionne et, avec mon pauvre grec, je tente d'interroger les personnes agées de Naxos
afin de connaître leur appréciation de cette époque douloureuse de l'Histoire de la Grèce.
Et.... les réactions sont étonnantes !

Etes-vous intéressés de connaître la suite de cette Histoire, avant de vous en faire part ?
Vous qui l'avez vécu, vous pouvez nous faire part de vos souvenirs.... si vous le souhaitez !

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !


Dernière édition par jmolo le Jeu 3 Déc - 5:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Ven 25 Déc - 8:58

Dans les jours qui ont suivi la prise du pouvoir par les Colonels, la radio diffusa de la musique militaire,
entrecoupée de discours patriotiques proclamant au peuple grec ce qui suit :

Chers compatriotes !
La prise du pouvoir par l'Armée dans notre pays, est la conséquence directe de tout ce qui s'est passé à l'encontre de notre pays.
Depuis de nombreuses années, la Grèce est à l'agonie et au bord du gouffre.
Elle ressent profondément le besoin d'être sauvée par n'importe quels moyens, même les plus durs.
Elle a choisi de l'être par l'Armée Nationale, et à présent, elle revit.

Nous devons oublier notre passé et entrer dans une ère nouvelle, pleine de gloire et de prospérité.
La stabilité est le souhait de tous les Grecs, et l'Armée a pris le pouvoir dans ce but, restaurer, maintenir et sauvegarder la stabilité.

Aucun pays ne progresse en changeant constamment de Gouvernement. Seule l'Armée Nationale peut apporter la stabilité et la stabilité apportera la prospérité.

(à suivre....)




_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Ven 22 Jan - 4:42

La DEMOCRATIE ne devait donc pas être permise dans le pays même où elle avait jailli.
L'expression dissidence ne saurait être tolérée, et la Grèce devait être, selon le colonel Papadopoulos,
"ligotée à la table d'opération et ne pas montrer ses lacunes démocratiques".
L'article 18 de la constitution grecque a été suspendu et la peine de mort pour offenses politiques,
a été ainsi réintroduite dans la vie politique grecque.

Afin de sauvegarder la stabilité du régime, tous les adversaires politiques ont été chassés.
Les responsables syndicaux, ainsi que les défenseurs d'Andréas Papandreou ont été arrêtés.

Les députés de la Gauche Démocratique Unie furent également arrêtés.
Un des premiers incidents lors de cette première vague d'arrestations de masse, fut Nikiforos Mandilaras.
Ce brillant avocat athénien avait plaidé la défense dans le procès inspiré d'Aspida (bouclier).
Originaire de Naxos, son buste est à l'entrée de KINIDAROS !
Il avait fait accuser de haute trahison 28 dirigeants de l'armée grecque, causant un énorme désordre au sein du haut commandement.
Il avait exposé leur base frauduleuse et de ce fait, a payé de sa vie l'humiliation de l'armée.
Son corps a été retrouvé sur les rivages de l'île de Rhodes.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Ven 22 Jan - 7:19

J'ai trouvé un article sur Nikiforos MANDILARAS en italien...
si un des deux PAOLO pouvait nous le traduire !?

Nikiforos Mandilaras, nato a Naxos nel 1928, era un avvocato impegnato politicamente. Assieme ai colleghi Evangelos Giannopoulous e Stavros Kannelopoulos aveva fondato la Ένωση Δημοκρατικών Δικηγόρων Ελλάδος (Unione degli Avvocati Democratici di Grecia); durante la sua attività professionale aveva difeso numerose persone accusate di reati politici e di opinione. Non era però di idee estremistiche: nelle elezioni previste per il maggio del 1967 si era candidato per la Ένωση Κέντρου (Unione di Centro) di Georgios Papandreou e Sofoklis Venzelos. Elezioni che non si svolsero, in quanto il 21 aprile intervenne il colpo di stato militare fascista dei Colonnelli.

Temendo per la propria vita, il 17 maggio 1967 Nikiforos Mandilaras s'imbarcò di nascosto sulla nave VITA-R, per raggiungere Cipro; ma cinque giorni dopo il suo cadavere fu ritrovato da alcuni lavoratori portuali sulla spiaggia di Gennadios, sull'isola di Rodi.

Secondo le autorità, il capitano della nave, Petros Potagas, aveva gettato in mare Mandilaras con un salvagente per evitare che fosse catturato a bordo; saltando dalla nave, Mandilaras si sarebbe ferito alla testa e sarebbe annegato. In realtà, secondo precise testimonianze (ed alcune fotografie del corpo), Mandilaras sarebbe riuscito a raggiungere vivo la costa, dove invece fu catturato ed assassinato. Le ferite alla testa sono evidenti, ma aveva anche un foro da arma da fuoco nel petto; inoltre sanguinava da un orecchio, cosa impossibile se fosse effettivamente annegato. Ne seguì un processo, dove il capitano Potagas fu condannato ad una pena irrisoria (un anno di reclusione) per omicidio colposo; Potagas era comunque già fuggito in Sudafrica, dove non molto tempo dopo morì in un incidente stradale. Dopo la caduta della dittatura, il processo non poté comunque essere riaperto e rivisto.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jeanne

avatar

Nombre de messages : 2878
Age : 66
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: La dictature des colonels   Ven 22 Jan - 22:53

Passionnante tranche d'histoire, à laquelle les médias d'ailleurs ne se sont intéressés que médiocrement et que je ne découvre que ce matin... Encore et merci Jmo....

"Le maire de de Kalkhiades, petit village de Théssalie, dont les murs de la maison étaient ornés d’une gravure de « Prométhée enchaîné » fut, dès avril 1967, arrêté, déporté dans l’île de Yaros, et devait mourir des suites des mauvais traitements qui lui furent prodigués."



intéressant, Mai 68, vu par la Grèce des colonels....
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1328

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Sam 23 Jan - 6:18

Nikiforos MANDILARAS, né à Naxos en 1928 était un avocat très engagé politiquement. Ensemble avec ses collègues EG et SK il avait fondé l'Union des Avocats Démocrates de Grèce; durant sa carrière il avait défendu de nombreuses personnalités accusées de délits politiques et d'opinion. Il ne défendait pas pourtant des idées extremistes.

Durant les élections de mai 1967 il était candidat de l'union du centre de Georgios Papandreou (Note: grand-père de l'actuel premier ministre) et de Sofoklis VEΝIZELOS. Elections qui ne se sont pas déroulées du fait que le 21 avril 1967 a eu lieu le coup d'état fasciste des colonels.

Craignant pour sa propre vie, le 17 mai 1967 NM s'embarqua en cachette sur le navire VITA-R pour atteindre Chypre; mais 5 jours après son cadavre a été retrouvé par des ouvriers du port sur la plage de GENNADIOS à Rhodes.

D'après les autorités, le capitaine du bateau, Petros Potagas avait jeté Mandilaras dans la mer avec une bouée, et Mandilaras se serait blessé à la tête et noyé. En réalité, suivant des témoignages précis et quelques photos du corps il aurait réussi à atteindre la côte vivant, où il fut arrêté et assassiné. Les blessures à la tête sont claires, mais il avait aussi un trou d'une arme à feu dans la poitrine; en plus il saignait d'une oreille, chose qui aurait été impossible s'il s'était noyé.

Suivit un procès, où le capitaine Potagas fut condamné à une peine dérisoire (un an de prison) pour homicide volontaire; Potagas s'était de toute façon déjà évadé en Afrique du sud, où peu après il est mort d'un accident de la route. Après la chute de la dictature, le procès n'a pas pu être rouvert et révisé.
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Dim 24 Jan - 4:28

geochris a écrit:
Et voilà! Inattendu non? GEO
Passionnante, cette histoire... Je ne cesse de faire parler les grecs qui ont connu cette période et les réactions sont surprenantes et variées !
Vous qui avez connu cette période, n'hésitez pas à poster vos souvenirs.

Revenons à cette conspiration "ASPIDA" par laquelle un groupe d'officiers, appartenant à l'aile gauche de l'Armée grecque, tenta de renverser
la Monarchie afin d'instaurer un régime dictatorial de type NASSER en Egypte.
Andréas PAPANDREOU fut accusé d'être le chef de la conspiration

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !


Dernière édition par jmolo le Dim 31 Jan - 7:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeanne

avatar

Nombre de messages : 2878
Age : 66
Localisation : Villeneuve Lez Avignon
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Mélina et les colonels   Dim 24 Jan - 8:46

https://www.youtube.com/watch?v=vw2zrDOsbtE

À la suite du coup d'État et privée de ses droits civiques, Melina Mercouri s'exile en France. Dans des tournées internationales, elle se fait dès lors le chantre de la résistance grecque à la dictature
« Je suis née grecque et je mourrai grecque. M. Pattakos est né dictateur et mourra dictateur. »

et sort une chanson "Kai pira mandata oti den imou pia romia". (" Et je reçus la nouvelle que je n'étais plus de sang grec.")

_________________
"Chacun a raison de son point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort".
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Dim 24 Jan - 10:15

As-tu des souvenirs de cette période de dictature ou étais-tu trop jeune ?

Le 21 Avril 1967 j'avais 15 ans. Notre appart à Athenes était à Kolonaki et juste en face du premier Ministre de l'époque Panayiotis Kanellopoulos. Homme de droite mais personne modérée et estimée. Académicien....
J'ai donc assisté à l'arrivée de la police militaire qui s'est introduite dans son immeuble et l'a arrêté. Il est déscendu avec une escorte de deux militaires et ils l'ont introduit dans une limousine et amené.
C'était le premier jour de cette dictature terrible et je regardais cela de mon balcon comme au théatre!
Je ne pense pas avoir réalisé la gravité de la situation. Athènes était déserte et à ma grande joie on n'a pas eu école ce jour là!!
A la radio il y avait que de la musique militaire interrompue par de la propagande sur l'armée qui allait sauver la Grèce en déperdition et autres conneries de ce genre.
Toute personne qui avait une activité politique progressiste et démocratique était soupçonnée et/ou arrêtée. Théodorakis par exemple, député à l'époque de l'EDA (Enosis Dimokratikis Aristeras) a été immédiatement arrêté et sa belle musique complètement interdite!! Ritsos poète de gauche aussi. Melina Mercouri .....c'était la bête noire!! elle est partie à l'étranger.... Et d'autres plein d'autres toute l'elite intelectuelle..... A l'école on n'enseignait pas les auteurs grecs anciens, Platon..... car ils parlaient de démocratie!!!!
La terreur régnait. les gens avaient peur des "hafiedes" des délateurs qui abondaient partout! On t'arrêtait pour un oui ou pour un non!
Derrière l'ambassade des USA à Athènes c'était l'antre de la ESA (Elliniki Stratiotiki Astinomia) un lieu de terreur où plusieurs démocrates ont subi des tortures terribles.
Et voilà en vous racontant tout cele la tension monte et la colère m'envahit. Quelle honte pour ce pays mon pays si aimé mais détesté aussi, capable de subir durant sept ans ce régime de merde!!
Et puis à peine 3 ans après se fut mon départ pour la France - Lyon! Pour ne plus revenir en Grèce que comme vacancier! Quel dommage! Je le regrette maintenant, non pas davoir fait ma vie ici, non! mais de n'avoir pas pu profiter de ce beau pays qu'est la Grèce. A l'époque et pour longtemps après j'avais honte d'afficher ma grecité et j'avais rejetté (stupide!) tout ce qui était grec!!

La société bien pensante de Kolonaki entr'autres! des nouveaux riches et surtout des incultes et des ignares soutenait ce régime pouri car il leur rendait des services. C'est tout cela que j'ai voulu fuir les discours faschistes antidémocratiques intolérants, elitistes (dans le mauvais sens) toute cette merde quoi!

Et voilà!
GEO
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Lun 25 Jan - 0:28

Superbe témoignage ! Merci Géo !
Qu'il est beau d'entendre parler ton coeur,
que ce soit de ta haine, et encore mieux de ton amour,
pour ton magnifique pays.
Fier tu peux en être !

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Lun 25 Jan - 5:32

Victime de la Dictature des Colonels : Aléxandros PANAGOULIS

Elève de l'Ecole Polytechnique d'Athènes, il en sortit ingénieur électricien.

Il participa activement à la lutte pour le retour à la démocratie et contre le régime militaire de Georges PAPADOPOULOS (1967-1974).
Il déserta son poste dans le service militaire en raison de ses convictions démocratiques et fonda l'organisation Résistance nationale.

Il s’exila à CHYPRE pour y concevoir un plan d'action.
Revenu en Grèce, il planifia, avec ses proches collaborateurs, l’assassinat du dictateur PAPADOPOULOS le 13/08/1968, près de VARKYZA.
Son action échoua et il fut arrêté. Il fut plusieurs fois torturé, mais jamais il ne donna de noms.
Jugé par des tribunaux militaires grecs truqués le 03/11/1968, il fut condamné à mort avec d'autres membres de Résistance nationale le 17/11/1968, et transporté ensuite à AIGYNA pour exécution.

Mais, grâce à l’intervention de la communauté internationale et de ses amitiés, les dictateurs n’osèrent jamais exécuter la peine.
Le 25/11/1968, il fut déporté d'AIGYNA aux prisons militaires de BOGIATI.
Pendant son incarcération, il refusa la proposition de collaboration qu’offrit la dictature et fut soumis à d’affreuses tortures physiques et mentales.

Il s'évada de la prison le 05/06/1969, mais fut arrêté à nouveau et conduit provisoirement à la caserne de GOUDI,
avant d’être ramené un mois plus tard à la prison du BOGIATI, où il fut enfermé dans l'isolement de la cellule «tombe »,
prison construite spécialement pour lui creusée sous terre, d'à peine 2m de long sur 1m50 de haut, dont il tenta plusieurs fois de s'évader mais sans succès.

Il refusa aussi de bénéficier de l'amnistie générale accordée par le régime des colonels aux détenus politiques –après des pressions internationales – et fut finalement libéré à l’été 1973.

Il s’exila une nouvelle fois, à FLORENCE, afin de donner un nouveau souffle à la résistance. Il y fut accueilli par Oriana FALLACI qui écrivit sa biographie.

Après le rétablissement de la Démocratie, il fut élu Membre du Parlement.
Il est toujours considéré comme une figure emblématique de du rétablissement de la Démocratie en Grèce.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !


Dernière édition par jmolo le Mer 27 Jan - 3:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Mar 26 Jan - 8:21

Alexandros PANAGOULIS, 1971 : Mon Adresse

Une allumette pour stylo
Du sang parterre pour encre
Un emballage de gaze oublié pour papier
Mais qu'écrirais-je ?
Je pourrais juste mentionner mon adresse
Cette encre est bizarre : elle coagule
Je vous écris d'une prison
En Grèce


_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !


Dernière édition par jmolo le Jeu 3 Déc - 6:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Mer 27 Jan - 3:56

Η διεύθυνσή μου

Ένα σπίρτο για στυλό
Αίμα στο πάτομα για μελάνι
Ένα ξεχασμένο τήλιγμα για χαρτί
Αλλά τι να γραψω;
Θα μπορούσα μόνο να γράψω τη διεύθυνσή μου

Αυτό το μελάνι είναι περίεργο : πήζει
Σας γράφω από μια φυλακή
Στην Ελλάδα


Αλεξαντρος ΠΑΝΑΓΟΥΛΙΣ

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !


Dernière édition par jmolo le Jeu 3 Déc - 6:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Mer 27 Jan - 9:33

Je disais donc que Theodorakis était complètement interdit durant la période 1967-1974.
Je vous envoie ces deux chansons symboles à l'époque de la résistance à la dictature
https://www.youtube.com/watch?v=LGQLuclvFjc

Chantées aussi par ce beau Mario frangoulis ça les rend encore un je ne sais pas quoi de plus!!
Revenir en haut Aller en bas
carlosgr

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 52
Localisation : athenes
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Jeu 28 Jan - 10:45

ΕΥΤΥΧΩΣ ΑΝΑΜΝΗΣΕΙΣ ΑΠΟ ΤΗΝ ΔΙΚΤΑΚΤΟΡΙΑ ΔΕΝ ΕΧΩ ΠΟΛΛΕΣ.
ΗΜΟΥΝ ΜΟΛΙΣ 1 ΕΤΟΥΣ ΟΤΑΝ ΗΡΘΕ ΚΑΙ 8 ΕΤΩΝ ΟΤΑΝ ΕΠΕΣΕ.

ΘΥΜΑΜΑΙ ΠΑΝΤΑ ΟΜΩΣ ΤΗΝ ΝΥΧΤΑ ΤΗΣ ΕΞΕΓΕΡΣΗΣ ΤΟΥ
ΠΟΛΥΤΕΧΝΕΙΟΥ ΣΤΙΣ 17 ΝΟΕΜΒΡΙΟΥ 1973.ΘΥΜΑΜΑΙ ΠΟΥ ΑΚΟΥΓΑΜΕ ΣΙΓΑ ΣΤΟ ΡΑΔΙΟ ΤΟΝ ΠΑΡΑΝΟΜΟ ΡΑΔΙΟΦΩΝΙΚΟ ΣΤΑΘΜΟ ΤΩΝ ΕΞΕΓΕΡΜΕΝΩΝ ΦΟΙΤΗΤΩΝ.ΤΟ ΕΠΟΜΕΝΟ ΠΡΩΙΝΟ ΕΒΛΕΠΑ ΤΑ ΤΑΝΚΣ ΝΑ ΠΕΡΝΟΥΝ ΤΗΝ ΟΔΟ ΠΑΤΗΣΙΩΝ ΟΠΟΥ ΕΜΕΝΑ.ΔΕΝ ΜΠΟΡΟΥΣΑ ΝΑ ΚΑΤΑΛΑΒΩ ΤΙ ΓΙΝΟΤΑΝ, ΑΛΛΑ ΦΟΒΟΜΟΥΝ ΠΟΛΥ.

Ο ΙΟΥΛΙΟΣ ΤΟΥ 1974 ΗΤΑΝ ΕΝΑΣ ΑΠΟ ΤΟΥΣ ΠΙΟ ΣΗΜΑΝΤΙΚΟΥΣ ΜΗΝΕΣ ΣΤΗΝ ΙΣΤΟΡΙΑ ΤΗΣ ΝΕΩΤΕΡΗΣ ΕΛΛΑΔΑΣ.
Ο ΠΟΛΕΜΟΣ ΣΤΗΝ ΚΥΠΡΟ ΜΕ ΤΟΥΣ ΤΟΥΡΚΟΥΣ,Η ΠΤΩΣΗ ΤΗΣ ΔΙΚΤΑΚΤΟΡΙΑΣ ΚΑΙ Η ΕΠΑΝΟΔΟΣ ΤΗΣ ΔΗΜΟΚΡΑΤΙΑΣ.
ΘΥΜΑΜΑΙ ΤΟ ΒΡΑΔΥ ΠΟΥ ΕΠΕΣΕ Η ΧΟΥΝΤΑ.ΟΛΟΙ ΟΙ ΕΛΛΗΝΕΣ ΗΤΑΝ ΣΤΟΝ ΔΡΟΜΟ ΚΑΙ ΠΑΝΗΓΥΡΙΖΑΝ.Ο Valéry Giscard d'Estaing
Revenir en haut Aller en bas
carlosgr

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 52
Localisation : athenes
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Jeu 28 Jan - 10:49

Ο ΓΑΛΛΟΣ ΠΡΟΕΔΡΟΣ Valéry Giscard d'Estaing ΔΑΝΕΙΣΕ ΤΟ ΑΕΡΟΠΛΑΝΟ ΤΟΥ ΣΤΟΝ ΚΩΣΤΑΝΤΙΝΟ ΚΑΡΑΜΑΝΛΗ ΓΙΑ ΝΑ ΕΠΙΣΤΡΕΨΕΙ ΣΤΗΝ ΕΛΛΑΔΑ.ΕΤΣΙ ΚΑΙ ΞΕΚΙΝΗΣΕ Η ΜΕΓΑΛΗ ΕΛΛΗΝΟ-ΓΑΛΛΙΚΗ ΦΙΛΙΑ ΠΟΥ ΚΡΑΤΑΕΙ ΜΕΧΡΙ ΣΗΜΕΡΑ.
Revenir en haut Aller en bas
carlosgr

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 52
Localisation : athenes
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Jeu 28 Jan - 11:00

EST-CE QU'IL Y A PERSON SUR LE FORYM QU'IL A COMPRIS?
DIFICILLE POUR MOI RACONTER TOUS CA EN FRANCAIS.

MONSIEUR LE PRECIDENT... POURQUOI PAS UNE DISCUSSION SUR LE FORUM SUR L AMITIE ENTRE LA GRECE ET LA FRANCE???
KARAMANLIS AVEC ESTAING
PAPANDREOU AVEC MITTERAN
MELINA AVEC LANG
ET SARCOZY TOUJOURS UN AMI DE LA GRECE.
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Jeu 28 Jan - 13:19

Ευχαριστώ παρά πολύ, ο φίλος μου, για αυτήν την μαρτυρία.


Νομίζω ότι κατάλαβα όλα που έγραψες στα ελληνικά.
Αύριο θα το μεταφράσω στα γαλλικά για εκείνους που δεν μιλούν ελληνικά.

Τι καλή ιδέα είναι αυτές συζητήσεις που προτεινείς στα πρόσωπα που εργαστήκαν για την προσέγγιση των δύο χωρών μας!

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Ven 29 Jan - 0:01

Carlosgr a écrit : (traduction à valider)

Heureusement, je n’ai pas beaucoup de souvenirs de cette période de Dictature. J’avais à peine 1 an quand elle a commencé, et 8 ans quand elle est tombée.
Je me souviendrais toujours de la révolte des élèves de l’Ecole Polytechnique, la nuit du 17 Novembre 1973.

Je me souviens que nous écoutions à la radio, la station illégale des étudiants.
Le lendemain matin, j’ai vu les tanks qui passaient sur l’avenue Patission où nous habitions.
Je ne pouvais pas comprendre ce qui arrivait, mais j’avais très peur.

Juillet1974 fut un des mois les plus importants de l’histoire de la Grèce Nouvelle. La guerre à Chypre avec les Turcs, la chute de la Dictature et le retour de la Démocratie.

Je me souviens de la nuit où la Junte est tombée. Tous les Grecs étaient dans la rue et pavoisaient le nom de Valéry Giscard d’Estaing.
Le Président français avait prêté son avion à Konstantin Karamanlis pour retourner en Grèce, ainsi commença la grande amitié franco-grecque qui dure encore aujourd’hui.

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !


Dernière édition par jmolo le Lun 1 Fév - 4:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Ven 29 Jan - 9:40

Pour toi, Carlosgr, le voici Konstantinos KARAMANLIS, de retour sur le sol grec, à sa descente de l'avion prêté par Valéry GISCARD d'ESTAING, alors président de la République Française :


Du monde à l'arrivée pour l'accueillir ! Peut-etre vous, Carlosgr, Géochris, Elsa, Nikkos... et les autres !

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Ven 29 Jan - 10:06

Pendant l'occupation de la Grèce par la Junte Militaire, Konstantinos KARAMANLIS était en exil en France.
De retour à Athènes en Juillet 1974, il fut élu Premier Ministre avec une majorité écrasante, car beaucoup voyaient en lui la meilleure solution possible.

Il constitua un Gouvernement d'Unité National, dans le but de mettre un terme à la crise Chypriote et de restaurer une démocratie institutionnelle en Grèce.

Il légalisa le Parti Communiste Grec (KKE), mais n'abolit pas immédiatement la censure et se montra même indulgent, au début, avec les insurrectionnels du coup d'Etat de 1967, qui conservaient des positions dominantes dans la Police et dans l'Armée.

Néanmoins sa politique de démocratisation était progressive et immuable, et par la suite tout ce qui restait du Régime des colonels fut éliminé.
Les colonels ont été condamnés à des peines de mort pour haute trahison, peines ramenées à la prison perpétuelle.

La Grèce lui doit :
- l'organisation d'élections parlementaires libres,
- le plébiscite de 1974 sur l'abolition de la monarchie,
- l'établissement de la République,
- la rédaction de la constitution de 1975,
- et surtout l'accession de la Grèce à la Communauté Economique Européenne.

Mais me direz-vous... et le Roi (et sa Reine) dans tout çà ?
J'appelle à la barre, notre Stéphane Bern en djellabah, j'ai nommé...
Spoiler:
 

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
Croisière

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 87
Localisation : Casablanca
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: Constantin II de Grèce   Ven 29 Jan - 20:47

Depuis le temps que j’y pense, me voilà au pied du mur, pour parler de ce pauvre Roi découronné, marié à sa belle cousine Anne-Marie du Danemark (sœur de l’actuelle Reine Margaret) dont il tomba follement amoureux et qu’il épousa, malgré le deuil, quelques mois après le décès de son père Paul 1er, le 6 mars 1964Contantin II de Grèce, Kωνσταντίνος Β΄ της Ελλάδας devient le sixième et dernier roi des Héllènes. Un roi, du fait de son jeune âge (24 ans), qualifié d'« inexpérimenté » voire de « roi sous-influence » et aimant surtout le sport !

Dans un climat difficile, tous les gouvernements qu’il met en place, échouent et créent une instabilité politique, permettant le Coup d’Etat par les colonels. Il tente un contre-coup d’Etat pour renverser la dictature. Devant l’échec, il part en exil puis en Angleterre, la rente, conséquente, versée par l'Etat grec, le laissant tout à loisir de pratiquer ses sports préférés et donner au trône grec 5 beaux héritiers.

En 1975, un référendum rejette le retour à la monarchie et une nouvelle constitution fait de la Grèce une République parlementaire, dotant le président de pouvoirs étendus et Caramanlis élu président.

En 1981, Constantin est autorisé à rentrer en Grèce pour les funérailles de sa mère, mais uniquement pour quelques heures, et ce n’est qu’en août 1993 qu’il reviendra en visite en Grèce avec sa famille.

En 2004, il revient en Grèce en tant que membre du comité international olympique mais ne semble pas bien préoccupé par la politique de son pays.
Revenir en haut Aller en bas
jmolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 8462
Age : 69
Localisation : Syros Grèce
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Sam 30 Jan - 8:38

Bref rappel historique de la Royauté en Grèce de son origine à nos jours :

Othon 1er de Wittelsbach (roi de 1833 à 1862) imposé sur le trône de Grèce par la Russie, la France et la Grande-Bretagne.

Georges 1er (roi de 1863 à 1913) tente de réaliser sa "Grande Idée" de réunir tous les Grecs dans un seul pays, mais il meurt assassiné.

Constantin 1er (roi de 1913 à 1923). Suite au désastre de le guerre gréco-turque, il abdique et s'exile en Italie.

Georges II (roi de 1923 à 1947) Après la victoire des Turcs, les forces militaires le condamnent à s'exiler en Suisse.

Paul 1er de Grèce (roi de 1947 à 1964) et la Reine Frédérika de Hanovre.

Constantin II (roi de 1940 à 1973) : son histoire au prochain numéro de Points de Vue....

_________________
Bye bye NAXOS.... Hello SYROS !
Revenir en haut Aller en bas
carlosgr

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 52
Localisation : athenes
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Sam 30 Jan - 9:36

JMOLO TU CONNAIS BIEN L HISTOIRE DE LA GRECE.....

ΜΕ ΤΗΝ ΕΠΑΝΟΔΟ ΤΗΣ ΔΗΜΟΚΡΑΤΙΑΣ ΚΑΙ ΤΗΝ ΚΑΤΑΡΓΗΣΗ ΤΗΣ ΒΑΣΙΛΕΙΑΣ ΣΤΗΝ ΕΛΛΑΔΑ (ΥΣΤΕΡΑ ΑΠΟ ΔΗΜΟΨΗΦΙΣΜΑ), Ο ΘΕΣΜΟΣ ΤΗΣ ΒΑΣΙΛΕΙΑΣ ΕΓΙΝΕ "ΤΑΜΠΟΥ" ΓΙΑ ΤΟΥΣ ΕΛΛΗΝΕΣ.
ΚΑΝΕΝΑΣ ΔΕΝ ΜΙΛΑΓΕ ΠΙΑ ΓΙΑ ΤΟΥΣ ΒΑΣΙΛΕΙΣ ΚΑΙ ΑΠΑΓΟΡΕΥΟΤΑΝ Η ΕΙΣΟΔΟΣ ΣΤΗΝ ΧΩΡΑ ΓΙ ΑΥΤΟΥΣ.
ΣΗΜΕΡΑ ΠΙΑ ΕΛΑΧΙΣΤΟΙ ΕΛΛΗΝΕΣ ΘΕΛΟΥΝ ΤΟΝ ΒΑΣΙΛΕΙΑ.ΤΟΝ ΘΕΩΡΟΥΝ "ΞΕΝΟ".ΟΧΙ ΕΛΛΗΝΑ.
Revenir en haut Aller en bas
carlosgr

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 52
Localisation : athenes
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    Sam 30 Jan - 9:43

Ο ΤΕΛΕΥΤΑΙΟΣ ΒΑΣΙΛΕΙΑΣ ΚΩΣΤΑΝΤΙΝΟΣ ΥΠΗΡΞΕ ΟΛΥΜΠΙΟΝΙΚΗΣ ΣΤΟΥΣ ΟΛΥΜΠΙΑΚΟΥΣ ΑΓΩΝΕΣ ΤΗΣ ΡΩΜΗΣ ΤΟ 1960.
ΟΙ ΕΛΛΗΝΕΣ ΔΕΝ ΤΟΝ ΧΑΡΑΚΤΗΡΙΖΟΥΝ ΙΔΙΑΙΤΕΡΑ ΑΝΤΙΠΑΘΗΤΙΚΟ, ΑΝΤΙΘΕΤΑ ΜΕ ΤΗΝ ΜΗΤΕΡΑ ΤΟΥ ΤΗΝ ΦΡΕΙΔΕΡΙΚΗ Η ΟΠΟΙΑ ΗΤΑΝ ΜΙΑ ΑΝΤΙΠΑΘΕΣΤΑΤΗ ΑΛΛΑΖΩΝ ΓΥΝΑΙΚΑ.Ο ΚΑΡΑΜΑΝΛΗΣ ΕΙΧΕ ΔΙΑΦΩΝΗΣΕΙ ΠΟΛΛΕΣ ΦΟΡΕΣ ΜΕ ΑΥΤΗΝ.
ΓΝΩΡΙΖΕΤΕ ΟΤΙ Η ΒΑΣΙΛΙΣΣΑ ΣΟΦΙΑ ΤΗΣ ΙΣΠΑΝΙΑΣ ΕΙΝΑΙ ΑΔΕΛΦΗ ΤΟΥ ΚΩΣΤΑΝΤΙΝΟΥ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'HISTOIRE    

Revenir en haut Aller en bas
 
l'HISTOIRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une histoire de fou...rbe !
» Fete Histoire De Jouet
» L'Histoire du petit Ginko biloba et du Givre...
» histoire interessante de laurrier rose....
» L'HISTOIRE DE MARION , DANS L'AMOUR DU METIER, L'AMOUR DE LA FORET !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La GRECE - Les ÎLES - Le CONTINENT :: les GRECS :: L'Histoire-
Sauter vers: